• septfonds....1649

    septfonds....

    Que reste-il aujourd’hui de cet évènement terrible de 1649 pour la famille MASSON de SEPTFONDS… ?

    Ceux qui avaient rédigé les procès verbaux l’avaient fait car ils estimaient que ce prodige épouvantable était digne de s’inscrire dans l’HISTOIRE….et il fut publié à Paris dans un journal des Frondeurs puis  dans le petit livre du Docteur Paul DUBE, médecin de Montargis, paru en 1650.

     

    Les recherches de 2016 sur cette naissance à peu près oubliée  à Septfonds et à Saint-Fargeau ont permis à l’Association Histoire et Patrimoine d’actualiser  et de reprendre le fil de cette tragédie, en privilégiant plus particulièrement l’aspect « mémoire des gens d’ici »….la famille, les villageois, les représentants de la Loi, les religieux, les médecins face à une naissance monstrueuse et inexpliquée….comment ont-ils vécu cela, comment ont-ils réagi dans leur contexte de mauvaises récoltes, de misère, de famine et de guerre…. ?

    « HISTOIRE et PATRIMOINE » a retrouvé les lieux de vie de cette famille ainsi que le récit du calvaire qui a duré trois semaines  de Pascale CHERRIER, la mère,  jusqu’au décès des jumelles …..l’effondrement du père, Edme MASSON………le rêve extravagant……les villageois horrifiés qui défilent en foule, épuisant la famille et qui, s’ils le peuvent, remettent de l’argent pour aider un peu… et puis les rumeurs qui courent la campagne et qui n’épargnent pas la mère déjà si  éprouvée….les premiers jours de vie d’ EDMEE et de JEANNE : le manque de lait, l’ulcère au nombril…le baptême par le Père FRANCOPA, curé de Septfonds, avec deux marraines et deux parrains…le médecin et le prêtre estiment être en présence de deux âmes…..Les deux visites faites d’observations minutieuses  du Docteur Paul Dubé  qui supplie les parents de renoncer à la folie d’un voyage à Paris où ils pensent trouver le nécessaire…….

    Edmée et Jeanne appartiennent à notre histoire locale et nationale mais leur brève vie a une autre dimension par la façon dont  la médecine, l’Eglise et la Justice ont traité cet évènement…du fond d’un petit village de Puisaye a émergé un autre regard sur le « merveilleux », une autre manière d’être médecin ou d’exercer la Loi….Ce fait extraordinaire, ainsi abordé et traité, le place aux aurores de notre culture actuelle, tel un point de départ de la connaissance moderne.

    Ainsi, EDMEE et JEANNE se révèlent-elles d’une toute autre importance que le simple fait divers, importance culturelle que le Docteur Wes Williams de l’Université d’Oxford souligne dans un ouvrage récent ( Monsters and their meanings in early Modern Culture).

    Edmée et Jeanne se sont effectivement et définitivement  inscrites dans l’Histoire….. grâce au vicaire BARBIER de Mézilles et au Docteur Paul Dubé.

     

    Michel Descamps

     

     

     

    « Malcouronne...bien des mystères!Expo le 12 juin à Septfonds »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :